les ODD et notre camping de Bretagne

Contexte

L’égalité salariale entre les sexes n’existe malheureusement dans aucun pays. Ainsi, dans l’Union Européenne, les femmes gagnent en moyenne 17 % de moins que les hommes.
Cette inégalité de traitement peut revêtir plusieurs formes selon l’OIT : disparités salariales, sexisme, difficulté d’accès aux postes à hautes responsabilités, discriminations à l’embauche, etc. Les femmes effectuent les deux tiers des heures travaillées dans le monde et produisent plus de la moitié de la nourriture. Cependant, elles ne gagnent que 10 % du total des revenus générés…
La répartition inégale du travail domestique et des tâches non rémunérées, ainsi que la discrimination dans la prise de décisions publiques, constituent encore des obstacles de taille.
L'égalité des sexes n'est pas seulement un droit fondamental de la personne, mais aussi un fondement nécessaire pour l'instauration d'un monde pacifique, prospère et durable. Autonomiser les femmes et promouvoir l'égalité entre les sexes est déterminant pour accélérer le développement durable. Mettre fin à toutes les formes de discrimination envers les femmes et les filles constitue un droit humain fondamental, qui se répercute positivement sur tous les autres domaines de développement.

Nos actions sur  ce camping

Au camping La Fontaine du Hallate en Morbihan, nous sommes équitables concernant l’embauche des femmes, à tous les niveaux. Notre personnel est composé à 100 % de femmes. On ne peut pas mieux faire ! Oui, d’accord, ce sont nos 3 filles mais c’est une affaire familiale dans laquelle elles souhaitent s’investir.
Au delà du personnel permanent, les intervenants extérieurs sont aussi des intervenantes en majorité pour : le green yoga, le shiatsu, la réflexologie plantaire, la sophrologie , seul Tanguy notre boulanger vient tenter d’équilibrer ...
Nous appliquons évidemment la réglementation et les conventions collectives en vigueur. La diversité et l’égalité à l’embauche et à la formation du personnel sont également de rigueur. Nous assurons des conditions de travail décentes et équitables pour les femmes comme pour les hommes.
Autant que possible, nous proposons à nos salariées d’adapter leurs horaires de travail afin qu’elles puissent concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale.

Contexte

Plus de 80 % des eaux usées provenant des activités humaines sont déversées dans la mer ou rivières sans aucun retraitement ou dépollution préalable, causant de nombreux dommages aux écosystèmes et aux populations.
Aujourd’hui, l’eau est une ressource rare dans de nombreuses régions du monde. D’après l’ONU, la pénurie d’eau concerne déjà 40 % de la population mondiale et ce chiffre ne cesse de s’accroître.
En France, la qualité de l’eau est également dégradée du fait des activités humaines passées et présentes, qui ont généré et génèrent des pollutions industrielles ou agricoles. La surexploitation de cette ressource dans certaines régions et sa répartition inégale sur le territoire doivent inciter à une gestion économe et responsable.

Nos actions sur  ce camping

Au camping La Fontaine du Hallate en Morbihan, nos activités ne mettent pas en danger la fourniture des services de base tels que l’eau, l’énergie et l’assainissement, pour les individus ou les communautés avoisinantes.
L’assainissement autonome par phytoextraction ne consomme pas d’énergie.
Nous récupérons l’eau de pluie et l’utilisons pour le nettoyage extérieur des mobilhomes en début de saison et du bloc sanitaire.
Des réducteurs de pression adaptent le débit de l’eau à son usage (douches, lavabos, éviers). La température n’est pas la même non plus.
Les consommations sont relevées et affichées régulièrement permettant d'alerter sur d’éventuelles fuites et surconsommation, ce qui contribue à les faire baisser encore… En 2021, un nouveau dispositif transmettra les relevés digitalisés.
Ici, sur notre camping en Bretagne, nos plantations sont faites de plantes indigènes. Nous n'arrosons pas, sauf, exceptionnellement, lors de la plantation de certaines espèces, avec de l’eau de pluie évidemment. De même, les espaces potagers en permaculture limitent le besoin d’arrosage.
Nous participons au programme « Ecod’O » avec le Département du Morbihan dans le cadre de l’élaboration d’une fiche de bonnes pratiques.

Contexte
Dans le monde, on dénombre encore plus de 6 millions d’enfants qui décèdent avant leurs 5 ans, malgré les progrès médicaux réalisés ces dernières décennies.
Par ailleurs, selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les accidents du travail et les maladies professionnelles tuent chaque année plus de 2,3 millions de personnes.
La dégradation de l’environnement, l’érosion de la biodiversité, le changement climatique et les émissions de polluants dans l’air, l’eau et le sol ont un impact de plus en plus marqué sur la santé humaine.
Les perturbateurs endocriniens chimiques impactent la santé humaine – et la biodiversité – sur plusieurs générations et deviennent un enjeu majeur d’après le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) et l’OMS.

Nos actions sur  ce camping

Nous limitons les pollutions sur l’environnement (eau, air, sol, …) de par nos pratiques et les produits utilisés. Pour l’entretien, nous n’utilisons pas de produits chimiques nocifs pour les personnes et l’environnement. Ces produits sont soit fabriqués maison soit labellisés Ecolabel » ou « Ecocert » donc respectueux de l’environnement et de l’humain. L’eau potable est accessible à tous.
Les employés bénéficient de la sécurité sociale mais aussi de la participation de l’employeur à la complémentaire santé. Leurs lieux de travail sont sûrs.
Au niveau de la restauration, nous cuisinons des produits d’origine biologique autant que possible.
Depuis plusieurs années, nous faisons des dons à l’association « Parle moi d’elle » qui aide une jeune fille autiste de la commune.
En 2020, nous avons, pour la première fois, participé au Téléthon avec l’opération « Cours ton camping ».
Les activités bien-être (yoga, réflexologie plantaire…), proposées sur le site à nos campeurs et aux personnes de l’extérieur le sont à des tarifs abordables.
En 2020, année particulière, les conditions d’accueil ont été modifiées face à situation sanitaire due au Covid-19.

Contexte

Depuis 1990, le nombre de personnes ayant accès à l’électricité a augmenté d’1,7 milliard, mais une personne sur cinq en est encore privée. L’énergie est à la base du fonctionnement de nos sociétés. Actuellement, 20 % de la production énergétique mondiale provient des énergies renouvelables, le reste provient des énergies fossiles et du nucléaire pour une très faible part.
En France, en 2014, 19 % de l’électricité produite provenait des énergies renouvelables.

Enjeux
L’énergie est un enjeu majeur pour toute entreprise. Décarboner son approvisionnement en énergie et réduire ses consommations par une démarche d’efficacité énergétique permettent à la fois de réduire son empreinte énergétique, de faire des économies et d’anticiper les crises qui lui sont liées.

Nos actions sur  ce camping

Au camping La fontaine du Hallate en Morbihan, les activités de l’entreprise n’ont jamais altéré ou compromis l’approvisionnement en électricité des individus ou des communautés environnantes. L’électricité est verte et fournie par Enercoop Bretagne, coopérative dans laquelle le camping a pris part afin de contribuer à la transition énergétique.
Ici, tout est pensé pour réduire la consommation énergétique : des ampoules basse consommation, des appareils ménagers peu gourmands, des détecteurs de présence dans le bloc sanitaire permettant un éclairage partiel et ponctuel, des achats regroupés pour limiter les trajets, des bornes de recharge de véhicules électriques pour nos campeurs. Les consommations d’électricité sont relevées et affichées régulièrement permettant ainsi une prise de conscience accrue.
Les nouveaux bâtiments ont des toitures monopentes orientées pour accueillir des moyens de production énergétique. Les panneaux photovoltaïques installés sur le bloc sanitaire et l’hangar de stockage permettent de produire 3 fois la consommation du site. L’eau sanitaire est chauffée par les panneaux solaires thermiques.
Le projet de futur bâtiment sur lequel nous travaillons devra être à énergie positive.

Contexte
On compte aujourd’hui plus de 836 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté fixé à 1,25 dollar US par jour. Selon l’ONU, cela représente près d’une personne sur dix dans le monde et, une personne sur cinq dans les pays en voie de développement.
Selon la définition de l’Insee, la France compte environ 8 millions de pauvres ; c’est-à-dire que treize personnes sur cent vivent avec moins de 60 % du revenu médian de la population française.

Nos actions sur  ce camping
La création du camping en Morbihan, en 1993, et son extension, en 2008, n’ont pas eu d’impact négatif sur la préservation des richesses locales (alimentaires, minérales et naturelles) et ne génèrent pas d’inégalités dans les populations environnantes.
Les services du camping et les différentes activités proposées (restauration, bien-être, …), de par les tarifs appliqués, calculés au plus juste, permettent un accès au plus grand nombre.
Afin de développer et reconnaître les compétences des plus défavorisés, nous travaillons occasionnellement avec des structures d’insertion : AMISEP (Association Morbihannaise d’Insertion Sociale Et Professionnelle), Emmaüs (dons de couettes et matériels usagés, achat de vaisselle et de livres d’occasion), Meritt Interim (personne recrutée pour le ménage des locatifs en haute saison).
Nous refusons, évidemment, de travailler avec des entreprises connues pour violer les Droits Humains. L’entreprise respecte la législation et la réglementation concernant le personnel.
En haute saison, nous affichons les consommations d’eau et d’électricité chaque jour ainsi que la quantité d’ordures ménagères produites chaque semaine (moins fréquemment en basse saison) afin que chacun prenne conscience de son impact sur l’environnement et tente de le diminuer par la mise en place de petites actions qui permettent de maintenir des couts raisonnables.

Contexte
Aujourd’hui, près de 800 millions de personnes sont sous-alimentées dans le monde.
En France, l’agriculture intensive a des conséquences très inquiétantes : érosion et appauvrissement des sols, perte de biodiversité, pollution et épuisement des ressources en eau qui génèrent des risques pour la sécurité alimentaire.
Le gaspillage alimentaire est également un obstacle à la lutte contre la faim et la malnutrition. Chaque année, en moyenne, un français jette 20 kg de déchets alimentaires.
Le but de l’ODD 2 est d’éliminer la faim et assurer la sécurité alimentaire en améliorant la nutrition et encourageant l’agriculture durable.

Nos actions sur  ce camping

L’approvisionnement de l’espace restauration en légumes est majoritairement réalisé sur site grâce à un potager respectant le principe de l’agro écologie et de la permaculture. Ce que nous ne produisons pas sur site est acheté à un petit maraîcher biologique local. Un potager permettant d’expliquer nos principes de production est également mis à disposition de nos campeurs pour leur propre consommation. Nous cuisinons même les légumes dans leur ensemble (fanes et épluchures) pour certains plats afin de ne rien gaspiller.
De petits producteurs locaux nous fournissent en jus de pomme et cidre biologiques, en bières, en kéfir. Notre viande (porc) est Bleu Blanc Cœur. Les autres marchandises viennent d’une épicerie bio locale.
Nous proposons ainsi des repas, carnés ou végétariens, s’adaptant au choix de vie et au porte-monnaie de chacun, préparés avec des matières premières de qualité et durables mais à des prix calculés au plus juste, permettant l’accès au maximum.
Par ailleurs, nos portions étant adaptées et proposées en version enfant ou adulte, il n’y a pas de déchets de repas servis.

Le jardin de Betty : https://www.facebook.com/biodebaden/
Cidrerie du Golfe : http://la-cidrerie.fr/
Kerbleï : bière locale
Braou Kefir  kéfir local
Ty Producteurs : http://typroducteurs.fr/
https://bleu-blanc-coeur.org/vous-etes/consommateur/
Biogolfe (Biocoop) : https://www.biogolfe-biocoop.fr/

Contexte

Le taux de scolarisation des enfants a atteint 90 % dans les régions en développement. L’UNICEF estime toutefois que 57 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à la scolarité. De fortes inégalités d’accès à la formation persistent entre les différentes catégories sociales, les genres, les zones géographiques (urbaines et riveraines des zones en conflit par exemple), en fonction de l’âge ou encore du handicap.
Des disparités fortes existent aussi pour la formation professionnelle continue. En France, selon l’Insee, un cadre fait deux fois plus de formations qu’un ouvrier. Le droit à l’éducation est un droit fondamental.

L’éducation et la connaissance sont les bases du développement, de l’émancipation des populations, notamment des femmes, et de l’augmentation du niveau de vie. C’est un vecteur pour transmettre les valeurs du développement durable et permettre sa mise en œuvre.

Nos actions sur  ce camping

Nous accueillons sur site des écoles, de la maternelle aux écoles d’ingénieurs, mais aussi des élèves de BEP et de formation pour adultes, des jeunes en réinsertion professionnelle de l’AMISEP, ainsi que des particuliers, professionnels, entreprises et collectivités… afin de leur faire visiter et leur expliquer notre fonctionnement et en quoi il contribue au développement durable.
Nous partageons également nos connaissances et pratiques avec des réseaux :
Notre camping participe au programme « Ecod’O » avec le Département du Morbihan dans le cadre de l’élaboration d’une fiche de bonnes pratiques ;
Nous avons aussi travaillé sur le tri des déchets et le compostage avec la communauté d’agglomération Golfe du Morbihan Vannes Agglomération ;
Mais le partage que nous avons en continu avec nos visiteurs ainsi qu’avec nos confrères contribue à ce point ODD4 .
Nous informons régulièrement l’ensemble de nos salariés des nouvelles formations proposées pouvant intéresser la structure ou le personnel et nous assurons également que nos collaborateurs arrivent à concilier les temps de vie, afin d’assurer l’éducation de leurs enfants.