Contexte

Plus de 80 % des eaux usées provenant des activités humaines sont déversées dans la mer ou rivières sans aucun retraitement ou dépollution préalable, causant de nombreux dommages aux écosystèmes et aux populations.
Aujourd’hui, l’eau est une ressource rare dans de nombreuses régions du monde. D’après l’ONU, la pénurie d’eau concerne déjà 40 % de la population mondiale et ce chiffre ne cesse de s’accroître.
En France, la qualité de l’eau est également dégradée du fait des activités humaines passées et présentes, qui ont généré et génèrent des pollutions industrielles ou agricoles. La surexploitation de cette ressource dans certaines régions et sa répartition inégale sur le territoire doivent inciter à une gestion économe et responsable.

Nos actions sur  ce camping

Au camping La Fontaine du Hallate en Morbihan, nos activités ne mettent pas en danger la fourniture des services de base tels que l’eau, l’énergie et l’assainissement, pour les individus ou les communautés avoisinantes.
L’assainissement autonome par phytoextraction ne consomme pas d’énergie.
Nous récupérons l’eau de pluie et l’utilisons pour le nettoyage extérieur des mobilhomes en début de saison et du bloc sanitaire.
Des réducteurs de pression adaptent le débit de l’eau à son usage (douches, lavabos, éviers). La température n’est pas la même non plus.
Les consommations sont relevées et affichées régulièrement permettant d'alerter sur d’éventuelles fuites et surconsommation, ce qui contribue à les faire baisser encore… En 2021, un nouveau dispositif transmettra les relevés digitalisés.
Ici, sur notre camping en Bretagne, nos plantations sont faites de plantes indigènes. Nous n'arrosons pas, sauf, exceptionnellement, lors de la plantation de certaines espèces, avec de l’eau de pluie évidemment. De même, les espaces potagers en permaculture limitent le besoin d’arrosage.
Nous participons au programme « Ecod’O » avec le Département du Morbihan dans le cadre de l’élaboration d’une fiche de bonnes pratiques.