Claude et Elisabeth vous accueillent au :
8 , chemin de poul fetan
le hallate
56400 PLOUGOUMELEN
GPS: 47.6430  -2.8988
Tél: +33616300833

un espace protégé

Des emplacements nus au choix
Des locations 
mobilhomes 2, 4 personnes et gîte 4 p
Des hébergements insolites.

Un espace naturel protégé,
 le parc Naturel Régional
 du Golfe du Morbihan

 le golfe 
du Morbihan

RESERVEZ

BIENVENUE CHEZ NOUS, ici nous partageons notre bonheur

Historique du lieu

Depuis des années et même davantage, le développement durable est philosophie et réalité sur ce terrain !

Bien avant le siècle dernier, de nombreux agriculteurs se sont succédés et en mémoire la façon de travailler de mes parents sur cette petite ferme de 13 hectares. A l'époque il n'y avait pas besoin de parler de développement durable ou de RSE, puisque c'était bien ancré dans le fonctionnement. Juste pour vous rappeler le mode de fonctionnement, déjà le respect de l'environnement était une règle puisque la préservation des haies et des talus avec leurs rôles essentiels. Les haies abritaient les cultures des vents (et oui nous sommes en Bretagne) ainsi que les animaux qui paissaint tranquilement. Les arbres abritaient les vaches et chevaux, et bien souvent dans chaque champ il y a avait des pommiers qui produisaient les pommes pour faire le cidre l'automne venu, car c'était le breuvage principal des humains à cette époque. Sur les talus il y avait aussi les chênes têtards qui étaient coupés environs tous les 10 ans pour le bois de chauffage et de cuisine, car cahque ferme possédait une grande cheminée, là ou était préparé les repas pour les humains et les animaux. Tout le fumier produit dans l'étable et la porcherie étaitt le seul ammendement apporté dans les champs .

Abordons maintenant les cycle court du fonctionnement, si les vaches paturaient, elles étaient aussi nourries des choux et betteraves cultivées sur la ferme. Pour les cochons, il y avait les pomme de terre et le blé qui était transformé en son pour préparer la bonne pâté. Les céréales venanient aussi alimenter un poulailler pour la célèbre volaille qui était le plat roi du dimanche.

Pour l'alimentation de l'humain, il y avait le lait, le beurre, le lait ribot (petit lait restant apres la fabrication du beurre) souvent déguster avec des pommes de terre, le fameux cochon conservé dans du sel dans une grande jarre en terre cuite ( la queue du cochon était placer au milieu pour alerter que la moitié était consommée, mais surtout pour lancer l'engraissage d'un nouveau cochon. La viande de porc était accomodée à toutes les sauces, du lard froid au petit déjeuner le matin, en potée pour le midi et soir. Bien sur la taille du jardin était suffisante pour apporter tous les légumes nécessaires.

L'entraide était une habitude bien ancrée et dans chaque hameau, lors des foins, de la moisson, du vidage de l'étable, tout le monde se retrouvait pour la corvée, mais c'était aussi l'occasion de se retrouver autour d'un bon repas, comme une petite fête à chaque fois .

Donc quand nous avons créé ce camping nous n'avons fait que prolonger cette démarche qui maintenant se nomme "développement durable", et depuis 1993 (date de création du camping) c'est notre fil conducteur.

C'est ainsi que les détails de ce site vous aiderons à découvrir notre camping pour vous proposer une expérience différente en Bretagne

Elisabeth et Claude